3

Réussir la culture de l’aloe vera : entretien, arrosage et rempotage

L’Aloé Vera est une plante de la famille des aloes. Cette plante grasse est cultivée depuis de nombreuses années dans les pays méditerranéens. Cette plante est connue depuis des millénaires pour les vertus de son mucilage que l’on peut retrouver dans des boissons et des produits cosmétiques.

Il existe plusieurs variétés d’aloès. Parmi elles, certaines fleurissent au printemps et en automne. Selon l’espèce, elles vont fournir des fleurs de couleurs jaunes, oranges ou rouges.

L’Aloé Vera est une plante vivace qui s’acclimate très bien à la culture en intérieur. Découvrez ci-dessous toutes nos astuces pour réussir à cultiver votre Aloé Vera.

L’exposition de l’Aloé Vera

L’Aloé Vera étant une plante méditerranéenne, elle pousse dans les régions au climat aride. Par conséquent, cette plante craint le froid, l’humidité et l’ombre. Ainsi, l’Aloé Vera réclame une bonne lumière. Néanmoins, il redoute le soleil direct qui a pour conséquence d’assécher le feuillage et de faire jaunir la plante.

Nous vous recommandons d’installer votre Aloé Vera près d’une fenêtre qui laisse passer la lumière mais d’éviter que la plante soit soumise aux rayons directs du soleil. En revanche, évitez les pièces sombres ou humides (exemple : salle de bain, cave).

Nous vous suggérons d’installer votre Aloé Vera dans votre maison ou votre appartement puisque la température y est idéale (température comprise entre 18 et 21°C). De mai à septembre, vous pouvez sortir la plante en extérieur mais pensez à la rentrer le soir lorsque les nuits se rafraichissent. En hiver, l’Aloé Vera étant principalement constitué d’eau, il faut la laisser à l’intérieur car la plante risquerait de geler.

L’arrosage de l’Aloé Vera

arrosage-aloe-vera

L’Aloé Vera provenant de pays au climat aride, voire semi-désertique, il doit être arrosé avec précaution et parcimonie. Un arrosage trop fréquent pourrait faire pourrir la plante. Malheureusement, il n’existe pas de recette magique concernant l’arrosage des plantes succulentes. La quantité d’eau va dépendre de l’emplacement de votre plante, du volume du pot mais aussi de la taille de votre Aloé Vera. Il est donc important de toucher régulièrement la terre afin de savoir quand arroser.

Arrosage de l’Aloé Vera au printemps/été

L’apport d’eau doit être régulier mais modéré. Il faut arroser la plante, une fois par semaine ou toutes les deux semaines, lorsque le sol est sec en surface. En cas de doute, il est préférable que votre Aloé souffre de sécheresse plutôt que d’un arrosage excessif. Néanmoins, il est important de l’arroser, au moins toutes les 2 semaines, surtout lorsqu’il fait chaud, sinon la plante pourrait mourir.

Si vous vivez dans une région à l’eau calcaire, nous vous conseillons de l’arroser avec de l’eau de source ou de récolter de l’eau de pluie.

Enfin, pour éviter tout stress sur votre plante, évitez les chocs de températures et privilégiez une eau à température ambiante plutôt que trop fraîche.

Arrosage de l’Aloé Vera à l’automne/hiver

Pendant cette période, réduisez légèrement les arrosages. Nous vous conseillons d’attendre que le substrat soit sec sur quelques centimètres avant d’arroser votre plante avec une eau à température ambiante. En général, nous recommandons un arrosage une fois par mois.

Nos conseils d’arrosage

  • Arrosez de préférence entre les feuilles qui auront tendance à retenir l’eau.
  • Choisissez un pot disposant de trou afin d’évacuer l’excès d’eau de l’arrosage.
  • Si votre Aloé est situé en extérieur, mettez-le à l’abri en cas de fortes pluies afin d’éviter l’excès d’eau.
  • Si vous venez de rempoter votre Aloé Vera, attendez quelques jours avant de l’arroser. Cela permettra aux racines de s’acclimater à la nouvelle terre.

Le rempotage de l’Aloé Vera

Il est indispensable de rempoter son Aloé Vera tous les 3 à 4 ans, dans un pot avec un diamètre légèrement supérieur. Cette opération doit être réalisée au printemps, après la floraison.

Le rempotage sera l’occasion de donner plus d’espace aux racines et également de renouveler le terreau. En effet, après 3 à 4 ans, la plante a absorbé les minéraux du terreau et celui-ci s’est appauvri. Si votre Aloé Vera a atteint une grande taille, le rempotage sera difficile, nous conseillons alors de renouveler le terreau sur quelques centimètres. Il s’agit du surfaçage.

Les étapes pour rempoter un Aloé Vera :

  • Choisir un pot de taille supérieure et troué afin d’éviter que l’eau ne stagne au fond du pot.
  • Ajouter une couche de bille d’argile au fond du pot afin de favoriser le drainage.
  • Mettre un feutre de drainage par-dessus les billes d’argile.
  • Mélanger le terreau avec du sable afin d’obtenir un substrat drainant.
  • Déposer plusieurs centimètres de substrat dans le pot.
  • Placer l’Aloé Vera dans le nouveau pot, au milieu du substrat.
  • Ajouter le substrat restant afin de combler les espaces.
  • Tasser la terre avec vos doigts et ajoutez du substrat si nécessaire.
  • Attendez 2 à 3 jours avant d’arroser la plante afin que les racines s’adaptent à leur nouvel environnement.

La floraison de l’Aloé Vera

hampe-florale-aloe-veraAu bout de 3 à 4 ans de maturité, l’Aloé Vera fleurit une fois par an, à la fin de l’hiver, en mars. Ses fleurs sont jaunes et sont disposées en épis sur une longue hampe florale, dépassant souvent une hauteur d’un mètre. La pousse de la hampe dure environ 2 semaines et les fleurs peuvent durer 4 à 6 semaines et tombent les unes après les autres.

Il est difficile de faire fleurir un Aloé Vera en intérieur puisque les conditions climatiques ne sont pas toujours idéales. Il est donc important de respecter une bonne exposition et un bon arrosage.

Enfin, on recommande de couper la longue hampe florale, à la fin de la floraison.